Discours d'Émile Parfait Simb de Liyeplimal.

Dernière mise à jour : sept. 13

Lors de cette cérémonie du 2e anniversaire Liyeplimal.

Ce récit est un passage de la video qui me tient à coeur : puisque ses dires datant 2019 sont toujours d’actualité en 2021. La société fait que de se perfectionner, tient toujours ses promesses, pose ses limites et maintient son équipe et sa vison.

L’Afrique lui fait une révérence.




“Mesdames et messieurs,


C’est un immense plaisir pour moi, mon épouse et toute l’équipe de Global Investment Trading de vous savoir si nombreux dans cette salle, vous accueillir à l’occasion du lancement de notre cryptomonnaie "Simbcoin" et de la célébration du deuxième anniversaire de notre produit phare "Liyeplimal".



Mon équipe et moi, sommes très heureux de vous accueillir dans cette salle et vous souhaite la bienvenue au Cameroun et dans cette salle "Diamond la falaise. ”


Cette présence massive, me fait chaud au coeur, car elle illustre combien cette entreprise fait partie du paysage local Africain et désormais mondiale. Aussi permettez moi Mesdames et Messieurs et vous adresser ces quelques mots au nom de l’ensemble du personnel de Global Investment Trading.

Cela fait exactement 24 mois (depuis 2019) que ce produit baptisé "Liyeplimal" a vu le jour, il est le fruit d’une passion.


La passion du travail, la passion des investissements en ligne, la passion de cryptomonnaies :


notamment le Bitcoin que j’appelle "la monnaie du peuple", la passion de la liberté financière. C’est au mois d'août 2016, que je fais la connaissance de cette industrie. A l’époque j’avais peine a croire qu’elle pouvait changer la vie de plusieurs d’entre nous. Jusqu’au jour où j’ai pris le risque d’investir mes pauvres 200 000 fcfa. A l’époque 200 000 fcfa c’était plus de 200 000 000 fcfa pour moi. En décembre de la même année, pauvre enseignant informatique de mon Etat, cette passion liée au courage initial à produit ce que vous connaissez et voyez aujourd’hui. A la fin de cette deuxième année d’existence, G.I.T. à travers son produit "Liyeplimal" comptent 9700 membres, une augmentation exponentielle car l’année passée pour ceux qui étaient au premier anniversaire, G.I.T. ne comptais que 2000 membres. Nous sommes partis de 2000 à 9700 en 12 mois seulement ! A la création en juin 2017, nous faisions uniquement dans l’achat et dans la vente de cryptomonnaies, ainsi que de la formation su l’utilisation de quelques plateformes d’échanges de cette dernière.


En novembre 2017, alors que le Bitcoin faisait son assomption, nous avion créer un produit et l’avions baptisé " LIYEPLIMAL". En Bassa (langue natale du CEO) Liyeplimal signifie la pauvreté est finie. Croyez moi ! Le choix de ce mot n’a pas été fait au hazar ! En décembre de la même année, ceux qui avaient cru en nous et jusqu'à ce jour, bien que nous soyons nouveau sur le marché et que ce secteur étant nouveau, dans leur us et habitudes, sont devenus des millionnaires. (Présentation de plusieurs personnalité pour preuve). Ce produit "Liyeplimal" contre vents et marées a eu du succès et compte aujourd’hui 9700 membres et avec plus de 10 million de dollars investis. Fort de ce succès et d’une croissance exceptionnelle, G.I.T. s’est lancé dès début 2019 à la conquête du monde en général et de l’Afrique en particulier à travers un programme que j’avais baptisé à l’époque "Liyeplimal Africa Tour", ce qui lui assura une présence dans 41 pays d’Afrique et 61 dans le monde. Avec trois sites de E-commerce : un à Madagascar, un à Dubaï et un au Cameroun : www. Limarket . Net G.I.T. aujourd’hui c’est plus de 9000 investisseurs, plus de 50 pays dans le monde, 8 sièges de représentations (Sénégal, Togo, Burkina-faso, Guinée-conakry, Madagascar, Dubaï et le Cameroun. Une association caritative "Odette Liyeplimal". Beaucoup se demande pourquoi une association au nom de Odette Liyeplimal. Parce qu’on va se lever pour une minute de silence pour le repos de l'âme de ma marraine, notre marraine Madame YOBE Odette, qui a soutenu ce projet dès le premier jour, l’année passée, elle était avec nous ici, mais cette année, elle n’est plus là parce que le seigneur l’a appelé. Je disais tantôt : une association caritative, trois sites d’E-commerce, deux restaurants, une monnaie d’échange : le LIMO, une ferme agro-pastorale à coté de Kribi où nous avons plusieurs espèces : porc, canard, pintade, dinde, lapin. Dans l’agriculture également, nous sommes en train d'expérimenter une espèce de Papaye importé de l’Indonésie, bientôt vous l’aurez dans le marché et puis du Corossol. À l’apothéose, un token en pleine assomption : le Simbcoin. Et Mesdames et messieurs, ce n’est que le début de l’aventure. G.I.T. s’appuie à ce jour sur trois pilier financier et présente un portefeuille diversifié, ce qui le rend beaucoup plus solide, plus stable afin de faire face au diverses fluctuations du marché. Généralement dans le groupe je l’appelle le "Bubinga" (c’est une arbre imposant et robuste d’Afrique). Chers membres et investisseurs Liyeplimal, vous comprenez donc pourquoi nous à G.I.T. nous sommes très confiant que vos investissements vont répondre à vos attentes. A la suite des réalisations mentionnées ci-dessus, nous avons une vision et des perspective à court, moyen et long terme. Dès aujourd’hui nous allons mettre sur le marché de la cryptomonnaie notre propre cryptomonnaie appelé "Simbcoin", des projets dans l’agro-industrie, des projets dans le développement et la promotion de l'immobilier et du tourisme en Afrique avec notre projet Simcity. Pour la petite histoire, nous avons acquis 37 hectares de terres à Kribi en bordure de mer. Le CEO est élu au rang de notable de rang exceptionnel de la chefferie supérieur. Sumch Tarek Mohamed (Directeur de la technologie à G.I.T. , PDG et Fondateur de bdtask, nous travaillons ensemble depuis deux ans, on s’est connu une personne sur internet, on a appris à nos frères à nous faire confiance, c’est lui qui a développé le site internet "Liyeplimal", avec toutes les


Un passage du discours de la célébration du 2ème anniversaire - 2019

sécurités que vous connaissez, c’est lui qui a développé la plateforme de E-commerce : Limarket, c’est lui qui a mis Simbcoin sur la blockchain etherium ERC20, c’est lui qui a développé toutes les applications , tout ce que nous avons sur l'informatique c’est son entreprise. C’est sa toute première fois de mettre ses pieds en Afrique et au Cameroun. Mais également un accompagnement psychologique et stratégique de notre tout premier Diamond j’ai nommé Monsieur Bayiha Bernard et ce soir je le nomme solennellement Président du conseils des sages de Liyeplimal. G.I.T. à l’époque c’était l’affaire de Monsieur Simb, aujourd’hui c’est une multinationale il me faut des conseillers très efficace comme Monsieur Bayiha premier conseiller technique SNH, bientôt il va nous rejoindre, pour nous accompagner effacement dans la réalisation de Simbcity du coté de Kribi. Mesdames et messieurs, voilà une vue globale des activités du groupe Global Investment Trading pour garantir vos intérêts et mériter encore plus votre confiance. Mais je ne peux parler de ces réalisations sans saluer l’endurance, la persévérance et aussi tout le courage du personnel de G.I.T. une équipe très jeune, je suis le plus vieux. Très dévoués, de jour comme de nuit toujours connecté, notre matière première c’est internet. Si y a pas internet on rentre au village. Qui a su travailler sous pression, Dieu seul sait combien je met la pression et s’accommoder à ces exigences de qualité très forte ceci dans la recherche et la perfection pour donner le meilleur de nous mêmes et mieux vous servir. Les membres de G.I.T. qui de près ou de loin n’ont ménagé aucun effort pour nous soutenir en termes de conseil des méthodes très strict, (présentation de son conseils dans son ensemble..) ils travaillent en synergie. Et pour la petite histoire, ce soir sera dédicacé mon tout premier livre intitulé "le modèle Simb, comment devenir crypto-millionnaire" ce livre écris par Dr Moumi De BAKONDJI. L’homme n’étant rien sans sa moitié, je conclus cette série de remerciement sans une pensée très profonde à ma tendre épouse. Il y a quatre mois, dans cette même salle tous deux célébraient leur mariage. Ce n’est pas facile pour elle, je rentre une semaine au Cameroun et je suis reparti, elle doit rester garder les enfants, nous en avons six, je suis un bon Bassa, elle doit garder les enfants pendant mon absence c’est pas évident, mais elle est toujours là. Et vous voyez elle porte le simbcoin. En effet, sans ces personnes, sans leurs engagements, sans leurs disponibilités, nous n’aurions pu mener à bien toutes ces actions que je viens d’énumérer. Permettez moi mesdames et messieurs de vous conter une petite histoire. Il y a dix ans, jour pour jour le Bitcoin voyais le jour. Plus précisément en avril 2009. A cette époque 1BTC allait 0,001 dollars. Nous sommes aujourd’hui en 2019 ça fait 10 ans, 1 BTC à l’heure où je vous parle vaut 8500$. Ceci voudra dire que en 2009, pour acheter 1000 BTC il fallait dépenser 1$, actuellement pour acheter 1000 BTC il faut dépenser 8 500 000$. En 2007, je suis recruté au lycée Mongo Joseph en tant que enseignant vacataire en informatique parce non loin d’ici je gérais un cyber, c’est là-bas que un de mes enseignants, me rencontre et me dit "mais que fait tu ici?", je lui dit "c’est moi qui gère ce cyber. "mais, nous avons besoin d’enseignant d’informatique au lycée, puisque cette année l’informatique viendra au BAC" Voila comment il me déloge du cyber pour le lycée Mango. Au cyber, je touchais mes 40 000fcfa. Je me contentais de ça puisque j’habite juste à côté. Lorsqu’il m’emmène au lycée je croyais que j’allais grandir en argent. La bas quand tu arrives on te dit pas combien tu touches, en fait, c’est meme un privilège pour eux , d’après eux. A la fin du mois, lorsque le salaire passe on me donne 50 000fcfa. Lorsque je vais dans le bureau on me dit : "c’est comme ça ici, on t’a pas dit ? qui t’a amené ici? c’est 50 000fcfa ici c’est pas discutable. Bon, l'enseignement c’était une passion, j’adorais transmettre, cela m’a trop dérangé, alors j’ai


adopté d’autres stratégies. Puisqu’il y avait une salle informatique à coté et je me suis proposé de l’entretenir. Au lieu de payer 400 000 fcfa au prestataire, je lui demandais mes petits 20 000 ou 25 000 fcfa. C’est comme ça que j’ai travaillé au Lycée Mango. En 2010, je suis allé au lycée de nylon Brazzaville, pour le même métier "enseignant vacataire d’informatique. En 2012, j’ai commencé à faire des petits placement sur internet, pour les anciens d’internet j’ai commencé par profit25. Profit25 vendait des parts d’actions d’entreprises en ligne. A l’époque, une part coutait 50€. Et je n’avais pas 50€, au Cameroun c’est beaucoup d’argent. Ou alors, c’était beaucoup d’argent. Je m’excuse. Et, une amie en France Patricia N., une grande développeuse se propose de m’acheter une part. Elle m’acheta une part je commence a voir comment cela fonctionnait. Voila comment je me suis habitué avec les investissements en ligne. Et j’y ai pris goût. Apres l’entreprise a fermée. Lorsque l’entreprise a fermé j’ai commencé avec une autre entreprise au nom de bionponch. Martin Brochu, c’est lui qui m’offre 50$, il me dit Emile : "on se connait depuis 2004, toujours sur internet. Je n’avais jamais voyagé. Il m’offre 50$ , j’achète mon pack, je commence a developper. Au mois de mars 2016, tellement j’avais beaucoup développé au Cameroun, y avait un voyage pour Dubaï. Emile, tu ne peux pas rester il faut que tu voyages, voilà comment Martin Brochu m’offre un billet d’avion , il m’offre un séjour à l’hôtel Sheraton, visualisez un pauvre garçon du village de bomabo partir dormir à l’hotel au Sheraton mol of émirat il paye ma chambre pendant quatre jours. On se retrouve à Dubai , j’arrive la bas je ne comprenais rien , mais là bas c’était du B to B j’ai pris a connais d’autres personnes, d’autres nationalités. J’entend parler du forex. Puis je rentre au mois de juin, je fais une formation sur le forex. Puis je rentre. Martin Brochu lui dit Émile j’ai trouvé une autre activité dans les cryptomonnaies. Martin lui offre un pack dans cette nouvelle société, je commence a developper. Plus tard, je contacte qu’il y a d’autres cryptomonnaies qui peuvent donner plus d’argent. Voilà comment je commence à fouiller internet. Je tombe sur coinmarketcap qui propose ripple, doge, l’ETH … Je fais quelques petites économies, je décide d’acheter quatre monnaie : le ripple, le doge, le verge, le nem. Je ne vais jamais oublier ces monnaies là. Nous sommes en décembre 2016, 200 000fcfa c’était beaucoup pour moi, mais il fallait quand même essayer. Puisqu’on m’a dit ça donne l’argent. 1 verge vaut 0,000084$ j’achète donc des millions de pièces idem pour les autres monnaies. J’achète le ripple qui vallait 0,0017$ Au mois de mai 2017, 1 verge prend la valeur de 0,001$ alors il perd deux zéro, dans notre jargon j’ai fais du 100%. Le ripple part de 0,0017 à 0,15$ idem pour le nem et le verge. Lorsque je regarde ma balance je suis à plus de 42 000$. Avec 200 000 fcfa investi c’est a peu près 300$, jusque là quelqu'un qui à l’habitude de toucher 50 000fcfa et sur internet je voyais 42 000$. Il fallait que je touche cet argent pour confirmer que c’est bien mon argent. Dans cette activité, on achète on revend, on a des amis qui savent que telle personne a tant de pièces. C’est ainsi que un matin, un papa m’appelle et me dit : "on m’a dit que tu as beaucoup de cryptomonnaies je veux pour 5 millions fcfa. Je vais dans son bureau, il compte 5 bon millions, il me donne, je vire les cryptomonnaie dans son compte, je mets l’argent dans mon sac. Alors, chaque pas que je faisais je regardais derrière moi pour voir s’il me dit pas de revenir pour me dire tu viens de me tromper. Je suis rentré chez moi avec 5 million de fcfa, je n’avais jamais vu ça de ma vie. Nous sommes au mois de mai 2017, je réfléchis, pendant 2 jours, je n’ai pas touché à mon argent, plus tard il le rappelle et lui dit qu’il en veut encore ! Quand je faisais le calcul je me retrouvais avec plus de 29 millions avec 200 000 investi.


Un passage du discours de la célébration du 2ème anniversaire - 2019

La première option s’était de voyager, j’avais une folle envie d’aller au Canada. Apres je me dis 29 millions de fcfa, au Cameroun en Afrique c’est beaucoup d’argent, au Canada … non. J’ai dis je ne voyage pas, je vais rester ici. Mais comment je vais rester ici et développer cette activité ? Le 8 aout 2017, j’ai décidé de créer Global Investment Trading. Je me suis dis , si moi, Simb, j’ai pu gagner de l’argent dans cette activité, ça veut dire que les personnes les plus averties, peuvent gagner plus. Mais comment faire pour faire connaitre activité ? Il faut passer par la formation. A l’époque j’appeler les jeunes "venez vous faire former.." Personne ne venait. Mais il y a quelques jeune dont Innocent Pangsou qui a toujours été avec moi depuis la création jusqu'à nos jours, c’est lui le responsable du département du trading chez nous. Je l’ai connu lors d’un séminaire à l’université, pendant nos conversations, il me dit qu’il est investi en 3 ème année de biologie animal. Quand je découvre les cryptomonnaies je lui dit mais mon cher ami, vient j’ai trouvé une opportunité et je suis sûr que tu as les capacités pour développer. Sa famille tient à ce qu’il soit vétérinaire. Il était très jeune, il ne pouvait pas prendre une très grosse décision. Abandonner les études pour venir apprendre le trading. Mais il a trompé ses parents en disant qu’il va passer ses vacances à Douala chez sa grande soeur. Voila comment il vient, je commence à le former et fait une évaluation. On a commencer à acheter et à vendre des cryptomonnaies. C’était notre activité. Notre premier bureau était en face de la pharmacie de Koumassi , environ 15m2 , j’avais 5 traders et une secrétaire. On a développé l’activité. Il se trouve que beaucoup ne comprenez pas le fonctionnement des cryptomonnaies, mais comme on leur avait que Simb a investi 200 000 il est à plus de 29 millions, alors tout le monde voulait acheter. Quelqu'un vient aujourd'hui et veut acheter des cryptomonnaies d’une valeur de 1000$, je lui mets 1000$ dans son compte il me donne le cash. Sauf que trois jours plus tard, quand ça chute il se retrouve avec 800$. Il revient il dit qu’on l’a trompé, il demande qu’on lui complète son compte de 200$. J’ai dis "non" c’est pas comme ça. Vous avez toujours la même quantité mais c’est la valeur qui a chuté. Il dit jamais ! On se retrouve à la gendarmerie, je me rappelle, je me retrouve avec deux sous-officiers -Monsieur vous avez fait une transaction de quel montant? Je réponds 1000$ il y a combien dans son compte ? Je dis 800$ Les gendarmes l'oblige à rembourser son argent. Quand j’ai remboursé deux trois fois comme ça… j’ai bien compris que c’était pas une bonne affaire. Il fallait trouver une solution, sinon ma boutique allait fermer. Alors j’ai commencé à réfléchir, au mois de novembre, j’ai monté un système informatique. Je décide de créer un système qui fera en sorte que le client, la personne qui veut acheter, ne soit pas directement dans le marché réel. Et achète dans notre plateforme. Nous on va fructifier l’argent pour lui et on lui dit puisque il ne peux pas contrôler, si on a gagner, si on a perdu, il ne peut pas savoir combien on a gagné. On lui dit : "vous avez acheté pour 100$, on va vous donner 3$ chaque semaine pendant un an. Et il faut noté que en ligne il y a les signature numérique. Ici, chez nous les gendarmes ne savent pas c’est quoi une signature numérique . Notre police ne connait pas ce qu’on appelle une signature numérique. Donc quand tu vend des cryptomonnaies à quelqu’un, s’il n’a pas signé un bout de papier (réel/physique) disant que j’accepte ces transactions et que demain il y a un problème. Le conseil va te dire : "où est la signature?" . Je me suis dis il faut que je me protège et il faut que je protège aussi tout le monde. Alors qu’ai créer un système qui fera en sorte que lorsqu’il achète une cryptomonnaie en âme et conscience, je sais qu’il a acheté telle quantité. Je lui dis : "ok ! Moi, Je vais trader pour toi, donc je vais contrôler les fluctuations pour toi, tu ne peux pas savoir combien j’ai gagné, donc je te propose


ceci, si tu acceptes voici le contrat, signe ici! " Et maintenant, je réfléchi je dis : " comment on va appeler ce système ? J’ai passé plus de trois nuits à réfléchir . Un matin, moi, issus d’une famille très pauvre, vous avez vu mon papa là tout à l’heure, il est au village depuis je crois 1994, nous on a grandi au village. Je décide de créer le système et de l’appeler liyeplimal. Alors, quand je viens au bureau le matin je dis à mes enfants on va appeler ce système Liyeplimal, il me dit boss, c’est pas un nom vendeur ! On peut pas réussir avec ça. Je lui dis : "toi là, tu peux me dire ce que signifie yahoo? Il me dit non, Toi, tu peux me dire ce que signifie whatsap? Il me dit non Toi, tu peux me dire ce que signifie Facebook? Il me dit non Moi oui mon système liyeplimal Je leur dis tous ceux qui vont travailler avec nous vont apprendre à l’appeler Liyeplimal liyeplimal est devenu un label et je vous informe qu’il est protégé à l’OAPI Liyeplimal Nous sommes le 10 novembre, le Bitcoin au mois de décembre quitte le 1800$ à 20 000$, le verge que j’acheté 0,00084 dont j’avais vendu une partie au mois de mai à 0,0017 monte à 0,24. Ça veut dire que , quand tu a un million de pièce ça te fait 240 000$. Le ripple passe de 0,17 à 3,45 $. Cette information vous pouvez aller dans le site marketcap et allez vérifier. Liyeplimal tourne. Comment faire pour faire connaitre cette activité, je décide de créer un système de marketing de réseau. Pourquoi le marketing de réseau? Parce que une telle activité, vous pouvez faire de la pub à la TV personne ne va comprendre. Pour la faire comprendre, il faudrait que quelqu'un soit convaincu, qu’il ait gagné de l’argent dans cette activité, et lorsqu’il parle avec d’autres personnes , il parle avec conviction. La raison pour laquelle en 2019 nous avons presque 10 000 membres dans Liyeplimal. Au mars-avril 2018, donc je me rapproche de UBA, je leur dis j’ai un système, qui me permet de gagner de l’argent. Moi je sais comment regler cet argent, mais mes clients ne savent pas encore transformer les cryptomonnaie ou alors l’argent qui gagne sur ma plateforme en argent physique. A l’époque j’avais 850 clients. UBA me dit c’est quel système ? Je dis c’est le Bitcoin. Avant UBA, je suis allé voir une autre banque, ils ont laissé cinq mois sans réponse. Je suis allé à UBA, la banque lui dit : nous allons réfléchir Un matin je vois le chef d’agence, je vois le directeur technique , je vois quatre personnes débarquent dans mon bureau. Ils me disent : explique un peu ton affaire là. Je leur explique très bien.. ils me disent ok on va réfléchir. A chaque fois que je voyais des gens en veste venir dans mon bureaux, je ne savais pas que ces enquêtes que eux ils faisaient, ils m’envoyais des enquêtes des gens de visa , eux même ils revenaient ils faisaient des enquêtes, savoir si c’était pas une arnaques , il me dit ok on va travailler . En fait, l’objectif avec UBA c’était quoi, c’était de trouver un partenariat qui mettrait les cartes prépayés à notre disposition tel que le client qui a son argent dans notre plateforme , qu’il n’a pas besoin de se déplacer pour venir retirer le cash chez nous mais a partir de son compte, qu’il gère depuis son téléphone, qu’il puisse créditer sa carte lui même et nous on valide juste. Et il va dans n’importe quel distributeur retirer de l’argent. Voilà comment en janvier 2019, mon dossier est approuvé à UBA. Et me livrent une première vente de 2500 cartes. A l’heure où nous parlons là je viens de passer une autre commande de 5000 cartes. Au bout de un ou deux mois, j’étais avec monsieur Bayiha, le directeur de UBA lui même est venu dans mon bureau qui me dit félicitations jeune homme, tu as eu du courage. Et c’est un bassa comme moi.


Un passage du discours de la célébration du 2ème anniversaire - 2019

Donc voilà comment j’ai mis ce système sur pied. On a vraiment limité tous risque, nous avons fait en sortes que le client ne soit pas confronté aux risques, nous portons tout le risque sur nous. Et nous offrons au clients se que nous lui avons proposé. J’ai formé des jeunes, à l’époque c’était gratuit, maintenant la formation c’est un million de fcfa. J’ai formé des jeunes, avec qui je travaille, nous sommes une entreprise bien constitué, au Cameroun G.I.T. emploie 40 personnes, ça fait 40 jeunes , nous avons un restaurant nous avons un site de E-commerce ici au Cameroun www.rejoindre-liyeplimal.net est un site qui complète l'original www.liyeplimal.net attention aux arnaques et faux site avec les fautes d'orthographe telles que liyepimal , un i à la place du l , j'ai vu des soucis alors soyez vigilant aide les nouveaux sur ce marché de la crypto Je vous invite à suivre la suite du discours avec la video


83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout